Ces '' Petits gars '' 7ème BCCP/BPC R.DRUART et les autres....

Roger F DRUART

7ème BCCP/BPC

 

Top-58.jpg

 

(photo prise en novembre 1951....2 jours avant les combats d'Hoa Binh )

 

Roger était né à Reims le 2 juin 1931. Sa carrière a débuté à la CRS 23 de Charleville avant de rejoindre la CRS 33 à Reims. Durant 15 années passées aux Compagnies Républicaines de Sécurité, il a accompagné le Général De Gaulle dans ses différents voyages officiels et a participé au rétablissement de l'ordre en Algérie. C'est en 1967 qu'il rejoint la Police Urbaine, à Bar-le-Duc, avant d'être muté au Commissariat Central de Reims où il a terminé sa carrière au Commissariat de l'Europe, en 1983.

Mais avant de devenir policier, il était soldat, un para. Dès sa plus tendre enfance passée à Reims, en 1945, à 14 ans, il avait choisi de rejoindre les Ricains, les paras de la 101 st Airborne au Camp de Cleveland à Mourmelon. Il était même devenu la Mascotte de la 101 ème, toi le gamin qui arborait les insignes et la tenue du parfait GI de l'US ARMY.

Il a poursuivi sa vocation de soldat en s'engageant dans l'armée Française, dans les Paras, au 7e Bataillon de commandos parachutistes et a combattu en Indochine en 1950-1951 et où il a été blessé trois fois. De retour à Reims il a épousé sa fiancée Sophie.Sergent de réserve, il a participé, comme instructeur, à la formation des paras dans le cadre de la préparation militaire volontaire.

Durant ses 27 années de retraite bien méritées, il aimait participer aux différentes commémorations et représenter l'armée US et la 101 st Airborne Division avec ses camarades de l'association Ardennes 44 et Juniville Jeeps, au volant de sa jeep américaine, une Ford de 1941.

 

Photo0074.jpg

 

 INDOCHINE (Hanoï ) 1951

 

Jan18-16.JPG

 

Roger F Druart était âgé de 14 ans et vivait à Reims lorsque la 101e est arrivée à Mourmelon, en France après l' "Opération Market Garden". Il a quitté sa famille et vécu avec les hommes de la 101e.
L'histoire de Roger: Mes amis de la 101st Airborne m'ont adopté comme mascotte. Ils ont adaptés pour moi, un uniforme de GI, pour qu'il aille à ma taille de jeune garçon. Leur principale difficulté fut de trouver pour moi une paire de "Rangers" bottes de combat. J'étais avec le sergent Gaby, (Je ne me rappelle pas de son nom) qui m'a trouvé une paire de Rangers de taille 61 / 2 A. Je n'ai pas de photo avec le Sgt Gaby, mais j'en ai une où je porte l'uniforme qu'ils ont fait pour moi. Aussi une autre avec le Sgt. Cajune, un Indien, originaire de Chicago, Illinois. En face de la tente du Sgt Gaby, j'ai fait un petit jardin et tracé avec des petits cailloux de couleurs différentes le blason de la 101e, le "Screaming Eagle". Gaby m'a demandé de le démolir afin d'éviter l'identification par des unités aériennes de reconnaissance ennemies. Un jour, dans la tente de Gaby, lui et un autre Sgt. Skylarking faisaient un duel à l'épée. Se bousculant l'un l'autre, ils me firent tombés et la pointe de l'épée me fit une légère entaille près de mon œil gauche. J'ai pleuré, en particulier à cause de la peur.
Mais en fait, ce n'était rien. Ils ont fait un bandage et Gaby, pour que j'arrête de pleurer, m'a dit: «Roger, si tu pleures, tu ne seras jamais un parachutiste comme nous."
Je les admirais tellement, que j'ai promis que je deviendrais un parachutiste. Et fidèle à cette promesse, alors que j'avais atteint l'âge, je suis devenu un parachutiste dans l'armée française. Lorsque j'ai obtenu le grade de Sergent. J'ai combattu en Indochine (VN) de 1950 à 1953, (trois fois blessé au combat), puis l'Algérie, de 1955 à 1957, en pensant souvent mes camarades de l'US Army, Libérateurs de la France.
Je suis âgé maintenant de 50 ans (le livre date d'il y a une dizaine d'année), et je viens de mettre fin à une carrière comme policier à Reims. Je serais très heureux si je pouvais renouveler certains liens d'amitié avec mes amis de la 101e.

 

 

En 1945 au camp de Cléveland à Mourmelon de la 101st airborne division

 

mail.google.com-copie-1.jpg

 

Top-9.jpg

 

 

En vétéran de l'US ARMY a été prise en Normandie à Ste Mère Eglise

 

Top-copie-3.jpg

 

 

En vétéran de la 101 st airborne division


Photos-avec-papa-084.jpg

 

DIS-MOI POURQUOI

 

Dis-moi pourquoi Papi je te vois si souvent

Défiler dans la ville avec tous tes copains

Vous portez des drapeaux, dans la pluie, dans le vent

Marchant du même pas, unis main dans la main.

 

Dis-moi pourquoi Papi, de l'église au cimetière

Au monument aux morts, on entend le clairon

Vous déposez des fleurs, sur des dalles de pierre

J'aimerais tout savoir quelle en est la raison.

 

Dis-moi pourquoi Papi, brillent sur vos poitrines

Ces médailles colorées que vous portez fièrement

Pourquoi vos défilés sont silencieux, si dignes

Et ce que signifient tous vos rassemblements

 

En réponse mon petit, notre Patrie la France

Pour être grande et forte, compte sur ces enfants

Beaucoup d'entre eux sont morts le cœur plein d'espérance

Pour que vous puissiez vivre en paix tout simplement.

 

Regarde-les passer, respecte leurs emblèmes

Car tous ils ont donné avec le même élan

Leur jeunesse, leur sang, le meilleur d'eux-mêmes

Sois fier de leur passé; ce sont des combattants

 

Car notre Boum à nous, ce n'était pas la Foire

Nous n'avions pour musique que la voix du canon

Et tous ceux qui tombaient n'avaient qu'un seul espoir

Eviter à leurs fils de connaître le Front.

 

Jacques HEINZ, compagnon de combat de Roger DRUART

7ème Commando Parachutiste S.A.S

 

 

Ci-dessous un magnifique texte sur le béret rouge et une photo

de Roger F. Druart prise à sa sortie de l'hôpital ( Lanessan ) en juin 1951

 

 

LE BERET ROUGE

Prends ton béret soldat! Gage de ta vaillance
Béret des jours sacrés, béret des jours de foi,
Jours où servir était pour tous la grande loi,
Béret rouge venu du libre ciel de France.

Il éclairait un peu les longs mois de l’absence,
Fier et pur souvenir qui me parlait de foi
Et du jour tant promis où tu viendrais vers moi.
Las ! Je pleure aujourd’hui ma défunte espérance.

Reçois-le pieusement. Chargé de mes pensées
Et du  tendre regret de ces choses passées,
Je le rends à celui qui ne reviendra pas.

 

 

D.jpg

 

Bach Maï 1950 Druart avec Lucien Baillet

 

Bach Maï 1950 Druart avec Lucien Baillet

 

Hanoï 1950 La Prévôté


Hanoi-1950-PM.jpg

 

Sergent Roger F. Druart

Brevet N° 43731

Hoa-Binh-Nov-1951-DRUART.jpg

 

Tien-Yen-Janv-1951-DRUART.jpg